Femmes enceintes et saignements des gencives

 

Le déchaussement des dents (parodontite/ parodontose) est une maladie inflammatoire chronique causée par des bactéries spécifiques et qui peut avoir des répercussions sur le corps entier!

Historique

 

On sait depuis Miller en 1891 que la bouche est un “site inflammatoire périphérique” pouvant favoriser ou initier une maladie dans une autre partie du corps. (1)

Ces dernières décennies, des liens entre la parodontite (parodontose) et le diabète, la pneumonie par aspiration, l’obésité, les maladies cardiovasculaires (2) ou même le cancer (3) on été relevés.

Chez les femmes enceintes

A cause des modifications hormonales, la femme enceinte est plus à risque de développer une inflammation des gencives (gingivite) pouvant évoluer en parodontite (4).

La parodontite non traitée chez la femme enceinte augmente les risques de prééclampsie, de naissance prématurée ou de faible poids de naissance du nourrisson.

Mécanismes

Les mécanismes par lesquels les bactéries responsables de la parodontite influencent le déroulement de la grossesse ” à distance” sont de deux ordres (7).

Directe: les bactéries passent depuis les poches parodontales dans la circulation sanguine et peuvent pénétrer l’unité foeto-placentaire. Certaines études ont mis en évidences la présence de bactéries parodontales dans le placenta des femmes enceintes lors de naissances prématurées (P. gingivalis)  (5) ou de prééclampsie (P. gingivalis et T. denticola) (6).

Indirecte: L’infection parodontale induit une augmentation de la sécrétion de médiateurs pro-inflammatoires (PGE-2, TNF-alpha) qui atteignent l’unité foeto-placentaire par voie hématogène.

Précautions

  • La femme devrait être avertie au plus tard en début de grossesse du risque élevé de développer une gingivite ou une parodontite durant cette période.
  • Il est prudent pour elle de prévoir un nettoyage professionnel (détartrage) à intervalles réguliers et d’apporter une attention particulière à maintenir une excellente hygiène buccale (8)
  • Si une parodontite est diagnostiquée, on privilégiera un traitement non chirurgical durant de deuxième trimestre de grossesse (9).