Dents de sagesse

 

L’extraction des dents de sagesse (3èmes molaires) n’est pas systématique. De nombreux patients présentent des dents de sagesse qui ont fait une éruption normale, qui sont correctement alignées sur l’arcade et qui peuvent souvent être conservées jusqu’à un âge avancé.

Vers 18 ans, le dents de sagesse sont en phase d’éruption. Il faut réaliser une radiographie panoramique pour s’assurer qu’elle disposent de suffisamment d’espace et ne poussent pas dans une position aberrante. Les 3èmes molaires sont fréquemment la cause d’infection lors de l’éruption (péricoronarite) ou peuvent pousser dans une mauvaise position avec un risque de léser la dent voisine (résorption de la 2ème molaire).

Si une dent de sagesse est la cause d’une infection, si elle est touchée par une carie non traitable, si elle cause une atteinte parodontale ou résorbe la racine de la 2ème molaire: l’extraction est préférable. La perte d’une ou plusieurs dents de sagesse ne porte pas atteinte à la fonction masticatrice.

 

Extraction

 

L’extraction d’une dent de sagesse est idéalement effectuée préventivement, dans un contexte non infectieux. L’intervention peut être très rapide ou plus longue. Comme pour n’importe quelle extraction, certaines complications peuvent survenir: oedème (gonflement), hématome (“bleu”), trismus (limitation passagère de l’ouverture buccale), infection du site d’extraction (alvéolite), déficit temporaire de sensibilité.

Le respect des recommandations pré et post-opératoires limite le risque de désagrément.

 

Assurance

 

L’assurance maladie “de base” (LaMal) prend en charge les frais liés à l’extraction de dents de sagesse qui poussent de manière anormale. Préalablement à l’intervention, une demande de prise en charge doit être faite à la caisse-maladie par le médecin-dentiste.